21 mai 2010

Tape-cul

     De Joe R. Lansdale, Traduit de l'américain par Bernard Blanc, Gallimard, 2004, Folio policier n°560, 330 pages.

20 mai 2010

WINTERKILL

     De C. J. Box,Traduit de l'anglais (USA) par Anick Hausman, Seuil, 2005, Points policier n°1561, 420 pages.
19 mai 2010

L'ANGE DU BRONX

     De Ed Dee,traduit de l'américain par Etienne Menanteau,Seuil, 2003,Points policiers n° 1175,330 pages.
Posté par AVDM à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
24 avril 2010

Chronique d'une mort assurée

De Sara Paretsky,traduit de l'américain par Anne Buresi,Librairie des Champs-Elysées, 1989,Editions du masque ,250 pages. 
08 avril 2010

Poker Texas hold'em pour les nuls

     De Mark "The Red" Harlan,Traduit par François Montmirel,First, 2007,300 pages.
13 mars 2010

FACE A L'HOMME BLANC

Un des plus grands auteurs américains du XX° siècle !      De James baldwin, Traduit de l'américain par Jean-René Major, Gallimard, 1968, Folio n° 2854, 330 pages.

10 mars 2010

L'empire du mal

     D'Allan Folsom, Traduit de l'américain par Roxanne Azimi, Belfond, 1994, Livre de Poche n° 7654, 670 pages.
09 mars 2010

L'amateur

     De Robert Littell, Traduit de l'américain par C. Gilbert, Presses de la Cité, 1981, J'ai Lu n° 7770, 300 pages.
03 mars 2010

INVISIBLE

Pourquoi Adam Walker, au seuil de sa mort, éprouve-t-il le besoin d'écrire l'histoire de  sa vie, de se raconter, voire de se livrer ? Pourquoi ce titre : 1967 ? A la manière d'un roman policier, Paul Auster nous entraine de New York à Paris sur les traces de son personnage, naïf, généreux, mais aussi fragile et faillible: c'est à dire profondément humain. Un personnage dévoré par la culpabilité mais qui ne peut s'empêcher de "réécrire" son histoire. L'écriture est complexe et fulgurante, la narration, à plusieurs... [Lire la suite]
26 février 2010

CANAILLES & C°

Dans son style inimitable, V. I. Warshawski va mener une enquête longue et compliquée dans le passé de certaines familles de la bonne société de Chicago. Un passé difficile pour les américains celui du Maccarthysme, c'est à dire également un passé fait de trahisons, de reniements, de lâchetés quotidiennes... Et le présent n'est guère plus transparent. Alors quand les secrets du présent télescope ceux du passé... Extrait : "d'un autre côté, il se pouvait très bien que Ballantine ait été dénoncé par quelqu'un dont je ne savais... [Lire la suite]