Aux Vents des Mots

VACANCES D'HIVER

DU MARDI 22 AU SAMEDI 26 JANVIER INCLUS VOTRE LIBRAIRIE SERA OUVERTE UNIQUEMENT LE MATIN DE 10H00 A 13H00

Posté par AVDM à 10:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


BONNE ANNEE

VOTRE LIBRAIRE VOUS SOUHAITE

UNE TRES BONNE ANNEE 2019 !

Posté par AVDM à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 janvier 2019

La frontiere invisible

K

4° de couverture :

"«Parce que nous sommes des hommes forgés par nos rêves. Parce que sans nos rêves, nous sommes morts.»
Après Courir ou Mourir, Kilian Jornet reprend la plume. Avec La Frontière invisible, celui que l’on surnomme «l’ultra-terrestre» livre une réflexion intime et poignante sur son amour des sommets, son besoin de solitude et son attirance pour les défis les plus insensés : records d’ascension du mont Blanc, du Cervin, etc. Grâce à un style très personnel où il mêle harmonieusement fiction et réalité, Kilian Jornet révèle la complexité de son identité tout en assumant ses choix. Pour lui, «vivre sans prendre de risques n’est pas vivre».
Un ouvrage authentique, intense et terriblement humain, à l’image de son auteur
"

De Kilian Jornet,

traduit de l'espagnol par Patricia Jolly,

Arthaud, 2017,

270 pages.

 

Posté par AVDM à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

17 janvier 2019

Combien d'arbres ?

Barroux Combien

4° de couverture :

"Combien d’arbres faut-il pour faire une forêt ?

1 500 ? 500 ? 80 ?

Pas si simple de répondre à cette question !

Une fable écologique qui nous invite

à prendre soin des ressources

de notre planète et rappelle

l’importance de chaque

membre de cet écosystème,

des plus grands arbres…

à la plus petite graine."

De Barroux,

Kaleidoscope, 2018,

4 ans et +,

32 pages.

Posté par AVDM à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 janvier 2019

Le pendu de Saint-Pholien

G

4° de couverture :

"Personne ne s’aperçut de ce qui se passait. Personne ne se douta que c’était un drame qui se jouait dans la salle d’attente de la petite gare où six voyageurs seulement attendaient, l’air morne, dans une odeur de café, de bière et de limonade. Il était cinq heures de l’après-midi et la nuit tombait. Les lampes avaient été allumées mais, à travers les vitres, on distinguait encore dans la grisaille du quai les fonctionnaires allemands et hollandais, de la douane et du chemin de fer, qui battaient la semelle. Car la gare de Neuschanz est plantée à l’extrême nord de la Hollande, sur la frontière allemande. Une gare sans importance. Neuschanz est à peine un village. Aucune grande ligne ne passe par là. Il n’y a guère de trains que le matin et le soir, pour les ouvriers allemands qui, attirés par les gros salaires, travaillent dans les usines des Pays-Bas. Et la même cérémonie se reproduit chaque fois. Le train allemand s’arrête à un bout du quai. Le train hollandais attend à l’autre bout."

De Georges Simenon,

Fayard, 1931,

In Omnibus, Tout Maigret tome 1, 2007.

Posté par AVDM à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


15 janvier 2019

Les gardiens de la lagune

V

4° de couverture :

"Une ancienne légende vénitienne raconte que, sous l’archipel, sommeille un monstre – dragon ou bête de l’Apocalypse – que seuls les gardiens de la lagune tiennent en respect…

Nous sommes en 1162, des ossements enfouis sous les décombres d’une église font ressurgir un passé que beaucoup auraient préféré garder secret… Quelques jours plus tard, un cadavre est retrouvé dans le canal du Rialto. Un meurtre qui entache le nom du doge Vitale Michiel II. Malédiction, crime politique ou vengeance ?
Hugues de Tarse aura besoin de toute sa sagacité et de celle d’Eleonor de Fierville pour comprendre à quel point les Vénitiennes jouent un rôle fatal dans cette sombre histoire d’amour, de jalousies et de haine."

De Viviane Moore,

10/18, 2019,

Grands détectives,

330 pages.

Posté par AVDM à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Cyril et Pat

E

4° de couverture :

"Cyril est un écureuil. Pat est un rat.

Ils ne devraient pas être amis.

Et pourtant…"

De Emily Gravett,

Traduit de l'anglais par Rosalind Elland-Goldsmith,

Kaleidoscope, 2018,

3 ans et +,

40 pages.

Posté par AVDM à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

12 janvier 2019

Black Blocs

Black Blocs

4° de couverture :

"Pour la police, les Black Blocs sont des casseurs – ces types qui, en fin de manif, mettent un foulard sur leur visage et prennent une batte de base-ball pour défoncer les vitrines et les CRS. Eux-mêmes se considèrent comme des individus isolés qui, parfois, s’agrègent spontanément pour lutter contre la violence capitaliste. Des anonymes, sans visage. N’importe qui. Un ami à vous, un collègue. Vous-même.
Pour Swann Ladoux, les Black Blocs n’étaient rien. Jusqu’au jour où elle trouve son conjoint, Samuel, assassiné dans leur appartement. Et découvre que celui-ci menait une double vie : prof de socio le jour, soldat anarchiste la nuit. Prête à tout pour retrouver le meurtrier, Swann plonge dans un monde inconnu, quitte à basculer corps et âme dans les profondeurs clandestines…"

De Elsa Marpeau,

Gallimard 2012,

Folio policier n° 862,

350 pages

Posté par AVDM à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 janvier 2019

Ce que j'aime faire

A

4° de couverture :

"Les activités qui remplissent une journée sont nombreuses

et procurent bien du plaisir. Un charmant petit chimpanzé

énumère ses activités préférées qui

– surprise – sont exactement les mêmes

que celles de son jeune lecteur.

Un grand classique en format cartonné

pour échanger sur les activités préférées de votre enfant."

De Anthony Browne,

Traduit de l'anglais,

Kaleidoscope, 1989,

0 ans et +,

22 pages.

Posté par AVDM à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 janvier 2019

Monsieur Gallet, décédé

Simenon Tout maigret tome 1

4° de couverture :

"La toute première prise de contact entre le commissaire Maigret et la mort, avec qui il allait vivre des semaines durant dans la plus déroutante des intimités, eut lieu le 27 juin 1930 en des circonstances à la fois banales, pénibles et inoubliables. Inoubliables surtout parce que, depuis une semaine, la Police Judiciaire recevait note sur note annonçant le passage à Paris du roi d’Espagne pour le 27 et rappelant les mesures à prendre en pareil cas. Or, le directeur de la P.J. était à Prague, où il assistait à un congrès de police scientifique. Le sous-directeur avait été appelé dans sa villa de la côte normande par la maladie d’un de ses gosses. Maigret était le plus ancien des commissaires et devait s’occuper de tout, par une chaleur suffocante, avec des effectifs que les vacances réduisaient au strict minimum. Ce fut encore le 27 juin au petit jour qu’on découvrit, rue Picpus, une mercière assassinée. Bref, à neuf heures du matin, tous les inspecteurs disponibles étaient partis pour la gare du Bois-de-Boulogne, où on attendait le souverain espagnol. Maigret avait fait ouvrir portes et fenêtres et, sous l’action des courants d’air, les portes claquaient, les papiers s’envolaient des tables. A neuf heures et quelques minutes arrivait un télégramme de Nevers : Emile Gallet, voyageur de commerce, domicilié à Saint-Fargeau, Seine-et-Marne, assassiné nuit du 25 au 26, Hôtel de la Loire à Sancerre. Nombreux détails étranges. Prière prévenir famille pour reconnaissance cadavre. Si possible envoyer inspecteur de Paris."

De Georges Simenon,

Fayard, 1931,

In Omnibus, Tout maigret tome 1, 2007.

Posté par AVDM à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,