06 février 2019

LA TRANSPARENCE DU TEMPS

Avec les enquêtes de Mario Conde, et de cette écriture vive et acéré, Léonardo Padura continue sa peinture du Cuba moderne, un pays marqué dorénavant par le retour de la misère et des bidonvilles   Mario Conde a du vague à l’âme : l’anniversaire de ses soixante ans approche et annonce « l’arrivée obscène de la vieillesse . . . ». Comme si cela ne suffisait pas sa fiancée le met au régime vert et à la camomille sans sucre, son chien Basura II, fidèle compagnon de toujours, « faisait de longues siestes... [Lire la suite]