s; mILLAR uN SALE HIVER

4° de couverture : "Drapé dans le peignoir rose de sa compagne, entre bouteille de lait et journal du matin, Karl Kane découvre une main, soigneusement sectionnée, sur le seuil de sa porte. La deuxième en quelques semaines. Stimulé par la promesse d’une récompense conséquente ? un homme d’affaires local craint que l’image de Belfast souffre de ce début d’épidémie ?, Kane se lance dans l’enquête. De bars louches en bordels sordides, il doit percer le cœur du mal."

Extrait : " Le Motel Royal n'avait l'air ni royal ni d'un motel, plutôt d'un nid à puces d'où même les puces avaient eu la sagesse de partir." [p107]

Une plongée dans l'Irlande après la "crise des subprimes", affolant !

De Sam Millar,

Traduit de l'anglais (Irlande) par Patrick Raynal,

Seuil, 2016,

points policier n° 4561?

300 pages.