25 juin 2014

A L'OUEST DU MONDE

La fin d'un monde raconté avec beaucoup de subtilité.        Extrait : "J'arrivai à Glasgow en pleine période de canicule. Je ne l'oublierai jamais. C'est l'odeur qui me frappa en premier, cette odeur horrible qui semblait se composer de fumée, de végétaux en décomposition et d'urines ; (...)" [p87] De Kenneth Steven, Traduit de l'anglais (Ecosse) par Françoise Chardonnier, Autrement, 2008, Coll Littératures, 120 pages.