Pour Maxime ces vacances promettent d'être exceptionnelles. En effet, pour la première fois, ses parents acceptent de partir en vacances sans lui. Il restera chez sa grand-mère : couché tôt le matin, levé tard dans la journée, ordi, tchat, crèpes..., des vacances "de folie". Mais c'était sans compter sur les confitures de cerises.

Un livre totalement jubilatoire, servi par la verve et la faconde d'Anne Percin.

Extrait : "Heureusement pour mon égo, mon pére m'a appris depuis qu'il existait un genre musical qui se fout éperdument des notes.

     -"Si le punk existe, a-t-il déclaré solenellement, c'est à cause de types comme toi."

Je n'ai jamais su s'il fallait le prendre comme un compliments. " p[67]

A     A

De Anne Percin,

Rouergue, 2010,

180 pages.