P     P

L'inspecteur Fin Macleod, est envoyé sur son île natale (quittée il y a dix-huit ans), pour enquèter sur un crime commis selon le même modus opérandi que celui sur lequel il enquête à Edimburg. C'est le début d'une plongée dans un passé douloureux.

Peter May est maitre dans l'art de restituer une ambiance, il procède par petites touches soignées et croyez moi, après l'avoir lu, vous ne voudrez plus jamais aller vivre sur une île !

Disons le tout net, je me suis régalé avec cette première enquête écossaise. Par contre, si vous le pouvez, commencer impérativement par ce titre là. Le suspense n'en sera que plus fort !

J'attends avec impatience la fin de cette trilogie.

Extrait: "Tandis qu'ils rentraient vers Stornoway, les nuages s'éffilochaient en lambeaux dans le ciel, créant des bandes grossières, bleues, noires et gris-mauve. La route filait devant eux, toute droite, rejoignant l'horizon et une bande de lumière où l'on pouvait voir, sous le ciel plombé, la pluie tomber en averse." [p97]

De Peter May,

Traduit de l'anglais par Jean-René Dastugue,

Rouergue, 2009,

380 pages.