A     A
De Andreï Dmitriev,
Traduit du russe par Lucile Nivat,
Fayard 2010,
127 pages.