Etonnant, l'écriture a un peu vieilli, mais l'émotion reste intacte : un hymne à la montagne !
Extrait : (...) ; le vide s'y amorçait immédiatement et l'on apercevait dans le fond la pâleur presque lumineuse du glacier de la Charpoua, plus clair que le ciel de cendre et le mur de nuit." [p69]

Frison_Roche_Premier_de_cord_e     Frison_Roche_premier

De Roger Frison-Roche,
Arthaud, 1963,
J'ai Lu n°936,
310 pages