Ils sont quatre autour de la table : Romain, Ryan, Logan et Hunter, ils ont l'habitude de jouer, ensemble, au poker. Ce soir là, Romain ne va pas bien, en fait il pense qu'il va mourir... crise cardiaque... comme sa mère. Alors il s'allonge sur un canapé et laisse le passé défiler. Un passé qui se mêle au présent quand il se remémore ce qu'il sait de ses compagnons de jeu. Ils n'ont rien en commun si ce n'est d'être des "ex". Ex-banquier, ex- producteur, ex-membre de la jet set comme romain. Des hommes qui pensaient avoir un destin exceptionnel et qui ne sont plus rien, même pas des amis.

Dans ce sixième roman éblouissant, Pia Petersen, à travers le portrait d'un groupe de joueurs pathétiques et désemparés qui ont tout ratés et ne s'en rendent pas compte, se livre à une critique sévère de notre société et de ses valeurs. Un huis-clos qui oscille entre violence et dérision.

Extrait : "(...) lui non plus n'aurait pas perdu son temps pour quelqu'un qui n'était plus rien. Jerry, un de ses amis, avait tout perdu, il avait été ruiné en un seul jour et Romain avait coupé les liens avec lui."[p146]

image001     image001

De Pia Petersen,

Actes Sud, 2010,

Un endroit où aller,

317 pages.